Journal poétique / www.jouyanna.ch

je chevauche ce matin les collines accablées,...

samedi 12 août 2017, par Anna Jouy

je chevauche ce matin les collines accablées, les ébréchures du ciel , le pied léger
aucune goutte ne cire mes sandales.
ce sont des ailes parfaites d’enfant neuf.
cousues à la mesure des nuages.
petite sorcière livide qui rentre en sa saison.
je chevauche à la bride tendre, ma main caresse ton cou et ton amour entre en moi comme un parfum de pluie

<

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.